Première répétition des « naufragés » Toan’co et Anne-Véronique Herter – Evénement ! Audio

Par défaut

La semaine dernière, j’ai participé à une journée appelée Fulgurance, organisée par Olivier Bas et coachée par Jérôme Attal, Au studio des Variétés à Paris.

L’idée étant de nous aider à comprendre comment raconter une histoire en chanson, marier une mélodie à des paroles qui restent en tête.

Je ne vous expliquerai pas la méthode de Jérôme au SDV, mais je vous encourage vivement à vivre cette journée. C’était magique.

Dans l’après midi, j’ai donc rencontré Antoine Cognet, avec qui je devais écrire ma première chanson.

Olivier, sachant que je n’avais jamais écrit ce type de texte, que je ne chante pas (enfin si, mais chez moi très fort et très mal) et que je ne joue pas d’instrument (à part du piano mais je ne peux rien faire du Claire de lune de Debussy ou de la Pavane de Fauré, je ne suis pas Gainsbourg), a eu l’instinct de me faire travailler avec Antoine, également appelé (Toan’co) un musicien charismatique et brillant, et habitué à écrire ses propres textes et ses propres musiques. Tout comme moi, il n’avait jamais écrit un texte à quatre mains.

Nous avions trois heures pour imaginer, construire et créer une chanson. Aiguillés par nos coachs, nous n’avons pas perdu de temps. Cette première collaboration a été un truc de fou. Antoine et moi nous sommes retrouvés dans les mêmes émotions, les mêmes envies, avec nos différences évidemment (le premier qui dit différence d’âge peut sortir). La magie vient peut être de là.

Il a vite trouvé la mélodie et, ensemble, nous avons construit cette histoire, que je vous raconte ici, avec son autorisation.

Il s’agit de l’enregistrement fait avec mon téléphone d’une des premières répétitions de la chanson finalisée. Donc nous ne sommes pas tout à fait au point (enfin lui si, écoutez sa voix…, mais pas moi, c’est la première fois que je « chantais/parlais » en musique. Indulgence mes amis). Et nous avions une dead line de trois heures. Avec plus de temps, elle sera plus abouti. J’aime la musique le texte, et le mélange de nos deux voix.

Je  pense qu’Antoine en fera quelque chose de formidable et qui sait, vous l’entendrez peut-être un jour ailleurs que sur mon blog ?

Après mes romans, mes textes courts, mes sculptures, mes textes lus, voilà que j’écris une chanson et que je fais un duo. Je me cherche on dirait. Celui qui me trouve…

Surtout dites-moi si vous aimez, dites-moi que vous aimez, et ne quittez pas des yeux et des oreilles Antoine Cognet (Toan’co) il est probable que je vous en parle encore jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de moi pour en parler.

 

 

Prudence, amoureuse. Audio

Par défaut

Le 6 mai nous fêtons les Prudence. Bonne fête aux Prudence !  Non, je ne donnerai pas la météo, en revanche, je souhaite vous dévoiler un joli trait de ma Prudence. Lorsqu’elle aime et qu’elle est heureuse. Prudence, amoureuse…

couverture-et-4eme-prudence-rock

Ambre, une femme en France, Audio

Par défaut

Ambre, ma fille a 14 ans cette semaine. Pour elle j’ai eu envie de reprendre ce texte, écrit pour un atelier de Leiloona dont voici le lien, Sur une photo de ©Marion Pluss, que j’aime énormément.

Nous devions écrire sur le sexisme.

Bonne écoute. N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez aimé ou pas.


Ambre, une femme en France

 

Prudence Rock. Audio extrait 1

Par défaut

J’avais encore envie de lire. Aujourd’hui, je vous offre la première page de mon dernier livre, Prudence Rock, première page d’une chanson douce…

J’y prends beaucoup de plaisir j’espère que vous aimerez ma lecture… Qu’elle vous donnera envie de connaître l’histoire de Prudence si vous ne l’avez pas encore lue.

Nos cœurs enlacés. Audio

Par défaut

J’avais envie de vous parler ou de vous lire mes textes. Je m’y tente ici.

J’espère que vous aimerez. Premier texte lu, un poème écrit pour un atelier d’écriture de Leiloona en 2015… Sur une photo de Julien Ribot

J’ai un peu le trac. Dites-moi si je continue ou pas.

PRUDENCE ROCK

Par défaut

Je ne vous ai pas encore parlé de Prudence sur mon blog. Comment est-ce possible… Prudence est mon deuxième roman, paru le 12 janvier 2017 aux éditions Félicia-France Doumayrenc.

Vous pouvez commander Prudence Rock chez votre libraire préféré, ou sur le site des éditions ici, sur le site de la Fnac… Si vous avez des difficultés pour le commander, prévenez moi !


Qui est Prudence ?

« La vie est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir ». Et pourtant, c’est bien la vie qui noie Prudence. Celle-là même si pure et si précieuse qui se joue d’elle, la berce, la balance, l’ébranle et la bouleverse…

Prudence Rock est la seconde fille d’une famille apparemment sans histoire, d’une petite ville préservée. Mais Prudence ne se reconnait pas dans les codes de cette vie, dans les secrets, les mensonges, les illusions, et tous ces faux semblants. Alors Prudence se cache dans l’amour qu’elle porte à sa sœur, dans la musique qui rythme ses jours, dans sa fascination pour Antigone et son espoir d’être aimée.

PRUDENCE ROCK est un roman à la fois surprenant, fort, psychologique, tendre, noir, plein d’espoir et de désillusion, qui parle des blessures intimes, de la relation au corps, à l’âme et aux autres. Des sourires forcés et de l’Amour, le vrai.

 

couverture-et-4eme-prudence-rockEcrire son deuxième roman, ce n’est pas rien. Je porte Prudence comme une enfant difficile à mettre au monde, exigeante, impatiente, colérique, charmante et fragile.

Prudence me parle, se parle, vous parle. Elle chante aussi, et vit ses rêves toujours au bord de ses limites. J’espère que Prudence vous touchera. Vous comprendrez alors le poids des secrets, des traditions, des codes de la société, de la famille des amis auxquels nous sommes constamment confrontés.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on n’arrive pas à s’y plier ?

 


Des avis de lecteurs :

J’avais trouvé le premier sincèrement bien, j’ai trouvé celui-la encore mieux. je trouve que ton style progresse et s’affirme, on décèle vraiment ta patte, j’ai hâte de lire le prochain !…
Elle est aussi attachante que bouleversante, troublante, inquiétante. Je l’adore mais pour toi qui l’a fait naître et portée, c’est un bonheur autant qu’une charge. En tout cas, je te félicite une fois encore et j’attends le prochain

Je referme à l’instant Prudence Rock et je suis bien triste de la quitter tellement son personnage était attachant…
Dans Zou ce qui m’avait le plus frappé c’était la façon dont tu faisais chanter les mots je trouvais en effet ton écriture très poétique.
Encore une fois je me suis laissée emportée par ton écriture. De pages en pages on s’attache de plus en plus à Prudence, on vit ses émotions à 100% avec elle…
Bref tu l’as compris j’ai adoré et tu as bien raison de défendre ton magnifique texte.

Je range souvent les livres que je lis en deux catégories. Ceux que je lis avec plaisir mais que je suis capable de poser pour dormir ou aller me baigner. Et ceux que je ne lâche pas, même si les enfants ont faim ou qu’une météorite s’écrase sur Terre. Le tien est dans la deuxième catégorie !

 J’ai beaucoup aimé, je l’ai avalé d’un coup, sans une respiration. Ton écriture est superbe… Beaucoup de choses, beaucoup de mots ont raisonné très fort

J’ai adoré l’émotion et le courage contenu dans ton livre


 

L’avis des chroniqueurs, des blogueurs et de journalistes :

Les lectures du Hibou

Rougepolar

Youcef Zirem Les tourments d’une société qui a oublié l’humain

Bricabook

Carnet de lecture Inwonderland.fr Lionel Bottero

La vi(ll)e en rose, Chronique Littéraire de Christophe Maris

Les Chroniques Culturelles, Caroline Doudet

Noukette

Framboise chez Steph et son Bar à BD

Les billets de Fanny

 


Les dédicaces passées et à venir :

2017-01-14 11.45.59.jpg

Dédicace chez Keep Tonic                 Un esprit sain dans un corps sain

 

 

 

14 Janvier 2017 : Chez Keep Tonic au Chesnay (Région parisienne)

25 février : à la librairie le bain d’encre au Chesnay à partir de 16H (Région parisienne)

18 mars : la librairie Tommenx à Mantes la ville (Région Parisienne)

15 avril : au Cultura de Barentin (Rouen)

Fin mars : Salon du livre de Paris

D’autres dates à suivre

Prudence Rock est également Coup de Cœur chez Cultura !

 

Vous pouvez commander Prudence Rock chez votre libraire préféré, sur le site des éditions ici, sur le site de la Fnac, etc.

Si vous avez une difficulté pour la recevoir chez vous, prévenez moi !

ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #54

Par défaut

Bonjour ! Voici une jolie photo de Vincent Héquet chez Leiloona !

Evidemment elle ne pouvait que m’inspirer.

Voici mon texte. N’hésitez pas à y laisser un petit mot en commentaire sur mon blog.

Pour voir tous les textes, c’est ici ! et le mien, c’est là, juste en dessous :


 

Légère, transparente, fondue, brumeuse : elle danse dans ce hangar, sautille, virevolte, et ne se cache plus. Personne ne la voit. Elle ne se voit pas non plus.

Un courant d’air pourrait vous surprendre. Oui. Comme une chaleur. Un souffle au cou, peut-être. Une douceur. Elle tourne sur son corps, laisse flotter ses cheveux, les bras grands ouverts, elle court à son destin, infini, lumineux.

Depuis des lustres qu’elle flotte là, sa silhouette s’élance dans la pièce, sans plus savoir pourquoi.

Ils sont bien venus la chercher. Ont essayé de le lui expliquer. mais elle n’entend pas. Pour l’instant, elle ne les voit même pas. Une vague rumeur peut-être, pas plus que cela. Elle veut danser ici sans raison, sans réponse aux pourquoi.

Un mauvais coup, un accident, une erreur bête, ça surprend. Elle ne sait pas qu’elle doit partir. Elle s’étire dans le hangar, sautille, virevolte, et ne se cache plus. Elle ne craint pas la vie. Il faut attendre que le temps soit venu pour elle de comprendre. De ne plus voler, de ne plus rester, mais d’avancer clairement vers une autre vie,  juste sa lumière, son âme légère et guérie.

Le temps n’est pas venu. Le temps n’existe pas. Le temps se prend, il ne se perd pas. Alors, laissons la danser dans ce hangar, sautiller, virevolter, être heureuse, et en paix.

 

 

 

ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #53

Par défaut

Je n’étais pas revenue ici depuis début septembre. Mes premiers écrits sont donc pour cette 53ème expérience des ateliers d’écriture de Bric à Book/Leiloona. Avec une magnifique photo de Julien Ribot. Voici mon texte. N’hésitez pas à y laisser un petit mot en commentaire sur mon blog.

Pour voir tous les textes, c’est ici ! et le mien, c’est là, juste en dessous :


Paris Notre-Dame

Lorsque je vous vois ainsi, Belle-Dame illuminant Paris, qui vous illumine à son tour ;

Lorsque je vous sais ainsi : nourrissant l’obscurité de vos courbes et de vos mystères;

Lorsque je me rappelle votre histoire, Dame-Courage, contenant en votre sein les histoires de nos pères;

Lorsque je sens l’effervescence à votre pourtour, Élégante-Dame, imposante et fière;

Lorsque j’admets que la folie des hommes a mis des siècles à vous créer, alors qu’une autre de leurs folies prendrait quelques secondes pour vous briser ;

Lorsque j’admire votre beauté, devant elle je m’agenouille en toute humilité;

Je ne peux que me taire et prier.

Qu’importe ma religion, qu’importe si j’en ai une, qu’importent mes convictions;

Je prie pour eux, vous, moi, nous. 

Pour ici, ailleurs, l’univers, le tout.

Je vous prie avec ferveur Notre Mère, Notre-Dame.

En vous je prie, pour l’avenir de la vie, 

Si loin ou juste ici, à Notre-Dame de Paris.